Slackline ou funambule ?

Parle t-on du même sport lorsque l’on parle du funambulisme et de la slackline ? Ou ces deux pratiques sont elles complètement différentes ?

1. Les points communs entre la slackline et le funambulisme

Water line

Parfois appelée “le funambulisme des temps moderne”, les liens entre la slackline et le funambulisme sont assez évident. Ces 2 pratiques exigent de l’individu d’utiliser son sens de l’équilibre afin de traverser un lien suspendu dans les airs en marchant d’un bout à l’autre sans poser le pied au sol.

Même si ces 2 sports sont à première vue très similaires, ils comportent pourtant de nombreuses différences.

funambule - slackline - easyslackline

2. Les différences entre ces 2 sports

Les origines du sport

Le funambulisme est bien plus ancien que la slackline. Héritier des danseurs sur fils, le funambulisme apparaît vers le XVIIIe siècle. Cette pratique était et est encore principalement pratiquée dans les cirques. Elle a longtemps été la forme la plus populaire de l’acrobatie.

Bien que plus récente, les origines de la slackline sont assez floues. Elle aurait été inventée au Yosemite en Californie au début des années 1980 où des escaladeurs travaillaient leur équilibre sur une chaîne molle entre 2 blocs. Tout est alors devenu sujet à travailler l’équilibre. Mais le confort offert par la sangle pour les pieds nus a très vite fait l’unanimité.

rodeo line -easy slackline

Fil de fer VS sangle

funambule - slackline - fil de fer

En funambulisme, le funambule marche sur un fil de fer fixe, rigide et très étroit (1cm de diamètre). Il y a donc assez peu d’oscillation du fil de fer.
Alors qu’en slackline, le slackliner marche sur une sangle en tissu, qui est très souple, dynamique et relativement large. Elle est très mobile par rapport au fil de fer utilisé en funambulisme et demande donc une stabilité différente.

pied slackline - sangle - easy slackline

Balancier VS bras

balancier - funambule- slackline

Une autre grosse différence qui différencie ces 2 sports est l’utilisation d’un balancier pour le funambulisme. En effet, cette longue tige généralement courbée permet au funambule d’améliorer sa stabilité en augmentant le moment d’inertie, et réduit les oscillations que peuvent induire les mouvements du bassin.
De son côté, le slackliner n’utilise que son corps et ses bras pour trouver l’équilibre. Il ne possède aucun accessoire supplémentaire.

Les dérivés des 2 pratiques

funambule - troupe

Bien que similaires sur certains points, ces pratiques offrent chacune des dérivés de leur sport bien spécifiques.
Le funambulisme a connu de nombreux dérivés acrobatiques principalement dans le monde du cirque. On voit par exemple le funambulisme passé d’une pratique solitaire à une pratique de troupe, comme avec les familles des Triska, des Omankovsky et des Wallendas, devenues troupes qui démultiplient les prouesses en inventant de délirants échafaudages à quelques dizaines de mètres du sol.

La slackline, elle, a vu de nombreuses disciplines se créer. Ce sport très créatif semble sans limites et permet d’utiliser la slackline de nombreuses manières et dans des lieux plus insolites les uns que les autres. De la highline à la longline, en passant par la jumpline et la waterline, vous trouverez forcément une pratique qui vous plaît. Pour plus d’informations sur ces pratiques, rendez vous dans la rubrique les disciplines.

Même si des liens évidents existent entre le funambulisme et la slackline, ces 2 sports sont 2 entités à part entières, dont les communautés respectives se mélangent au final assez peu aujourd’hui.

jumpline - freestyle - évènement - easy slackline