Les origines de la slackline

1. Que veut dire slackline ?

La mot “slackline” veut dire “ligne lâche” ou “sangle molle” en français. Ce mot fait référence directement à la pratique et au matériel, qui consiste à traverser d’un bout à l’autre une sangle tendue et instable (contrairement au funambulisme), sans poser le pied à terre.

C’est le type de matériel utilisé pour la slackline qui détermine ses propriétés élastiques. Pour la majorité d’entre elles, le polyester est la matière employée. Cette slackline est principalement tendue entre 2 arbres, mais peut aussi être fixée sur des supports prévus à cet effet.

L’instabilité de la slackline sera liée à la longueur, à la tension, à l’élasticité et au poids de celle ci.

    • Plus c’est long, plus c’est difficile
    • Une slackline bien tendue, bougera moins, et sera un peu plus facile à traverser – uniquement valable sur courte distance.
    • Plus c’est élastique, plus le mouvement est ample, plus le besoin d’être stable et gainer est important
    • Plus c’est lourd, plus c’est difficile
que veut dire slackline ?

2. D’où vient la slackline ?

L’origine précise de la slackline n’est pas connue, mais la légende raconte qu’elle est née dans les années 1960 dans le parc du Yosemite, en Californie (USA). Les grimpeurs de l’époque auraient tendu pour la première fois des sangles entre des blocs de pierre en essayant de tenir en équilibre dessus. Le but était de s’occuper et de se reposer de leurs journées de grimpe – tout en entraînant leur équilibre, leur concentration et leur gainage – lorsque la météo ne leur permettait pas de grimper.

Les origines de la slackline

En Europe, on entend parler de slackline au début des années 2000. Particulièrement en Allemagne et dans les pays du nord de l’Europe.

En France, jusqu’en 2005, la slackline reste très confidentielle.
On doit l’essor de la discipline dans nos frontières à Damien Mercier, reconnu comme “le papa de slackline en France”. Il a fondé Slack.fr en 2005, avec son ami Charles Giraud. Ensemble ils ont poussé la discipline en démocratisant la slackline à travers leur marque et tous les événements auxquels ils ont participé. Grâce à leur matériel et à leur énergie, une communauté très forte est née en France.
La France compte d’ailleurs parmi l’un des meilleurs niveaux au monde, notamment en highline et en longline. Beaucoup de français sont détenteurs de records (Nathan Paulin, Théo Sanson, Antony Newton, etc), ou sont reconnus pour leurs exploits (les Flying Frenchies).

3. Les évolutions de la slackline

Encore une nouveauté ?

  • Waterline - Easy slackline

C’est comme si ce sport n’allait jamais cesser d’évoluer. La slackline des années 60 ne ressemble vraiment plus beaucoup à la slackline d’aujourd’hui. A l’origine tendue près du sol sur de courtes longueurs (quelques mètres), plus rien aujourd’hui n’arrête la communauté de slacklineurs..
Les dérivés les plus connus de la slackline sont aujourd’hui :

    • La jumpline / trickline (figures freestyles exécutées en rebondissant sur la slackline)
    • La longline (parcourir la plus longue distance sur la slackline, pouvant atteindre plusieurs kilomètres)
    • La highline (marcher une slackline tendue à plusieurs dizaines de mètres de haut dans le vide, sécurisé par un harnais).

Mais il existe encore beaucoup d’autres pratiques comme la waterline (slackline tendue au dessus de l’eau), la spaceline (créer au moins un réseau de 3 slackline tendue entre elles – comme une toile d’araignée) ou encore la rodéoline (marcher sur une sangle très molle, sans tension), etc.

C’est la créativité et le goût de challenge qui permet à ce sport d’évoluer si rapidement. C’est aussi grâce à une évolution constante du matériel, qui permet de voir toujours plus grand, avec des sangles de plus en plus longues, techniques et résistantes, et des accessoires de slackline qui permettent à tous ces nouveaux projets d’être réalisés.

Des records à en perdre la tête

La slackline est une pratique aux nombreux records qui sont fait pour être battus. Il serait impossible de tous les citer, tellement ceux-ci sont nombreux et au final assez éphémères. Aujourd’hui, les records s’enchaînent, et certains ne détiennent leur titre que quelques mois, voire quelques semaines.

Il est compliqué de garder à jour une liste des différents records tellement la discipline évolue rapidement. Voici deux liens vers des pages répertoriant ces records :

Et pour les curieux, voici les coulisses de l’un des derniers records de highline de 1020m (battu depuis)

La slackline pour tous

La slackline évolue sans cesse et se démocratise aussi.
Même si elle paraît très technique au premier abord, elle est pourtant accessible à tous ! Cela peut même être un moment unique à partager en famille.
Un système a même été créé par Easy Slackline – le kit Easy avec main courante – pour permettre aux enfants de pratiquer la slackline facilement. Ce système permet de s’amuser dès les premiers pas, sans tomber ! Et donc de prendre du plaisir dès les premiers instants !

La slackline est aussi un complément pour d’autres sport et commence même à être utilisée dans le milieu médical (voir les bienfaits de la slackline pour le corps et l’esprit)

Kit Easy - enfant - slackline

4. Quelques grands noms de la slackline

Pour parler des grands noms de la slackline, nous devons bien entendu parler du fameux Andy Lewis (USA), alias “Sketchy Andy”. Ce personnage porte presque à lui seul la renommée de la discipline. Encore aujourd’hui, il inonde la toile à travers ses performances, ses vidéos, son esprit excentrique et ses ondes positives !
Si vous êtes branché Foot US, vous l’avez surement aperçu à la mi-temps du SuperBowl 46 en 2012, avec Madonna.

Il y a aussi les fameux Flying Frenchies, qui ont démocratisé la slackline grâce à leur premier film “I believe I can fly – the flight of the frenchies”.
Un film incontournable de la discipline qui a inspiré une grande partie de la communauté !
Ils ont été les premiers à faire de la highline au sommet de grands pics rocheux, ou entre 2 montgolfières !

Il y a bien évidemment la recordwoman et le recordmanactuels de Highline, Mia Noblet et Lukas Irmler, qui ont tous les 2 traversés une highline de 2000m de long à 200m de haut le 27 juillet 2019 à Asbestos au Canada.

Nous ne pouvons pas oublier non plus le français Nathan Paulin. Même s’il s’est plusieurs fois fait piqué ses records du monde de Highline, il fut l’un des pionniers de cette discipline vertigineuse.
En novembre 2014, il bat le record de longueur au sol sur une ligne de 601 mètres de long.
En juin 2015, il établit deux records mondiaux dans le vide avec des longueurs de 403 m au Cassé de la Rivière de l’Est, sur l’île de La Réunion, puis de 470 m au même endroit.
Le 19 avril 2016, il traverse avec le tchèque Danny Mensik une highline de 1 020 m de long à 600 m de haut. Ce nouveau record marque une grande avancée pour la discipline – c’est la première fois que le kilomètre est passé.
Sa plus longue traversée est une highline de 1 662 m à 300 m de hauteur dans le cirque de Navacelles le 9 juin 2017.
Il réalise aussi le record de la plus longue traversée en milieu urbain en parcourant une ligne séparant la tour Eiffel et le Trocadéro en 2017 ) et aussi le record de la plus haute traversée en milieu urbain entre 2 gratte-ciel à Moscou en 2019.

Ceux ne sont ici que quelques noms qui ont sans aucun doute fait beaucoup évoluer ce sport, mais bien d’autres slackliners ont marqué cette pratique comme Théo Sanson (FRA), Alexander Schulz (ALL), Scott Balcom (USA), Faith Dickey (USA), Lukas Irmler (ALL) …
Et la liste grandira encore dans les années à venir de manière certaine !

5. La slackline en France avec Slack.fr

La slackline est portée par une communauté internationale. Nous retrouvons régulièrement des canadiens, des allemands, des tchèques, mais surtout de nombreux Français, à l’image de Nathan Paulin, Pablo Signoret, Théo Sanson… La communauté de slackliners amateurs est aussi très développée dans notre hexagone.

Les piliers de la slackline française

Nous ne pouvons pas parler du développement de la slackline en France sans parler de Slack.fr.
La marque française a été l’un des portes drapeaux de ce sport en France jusqu’en 2019 (voir article blog “la chute de l’empire”). Sous l’égide de Damien Mercier et de Charles Giraud, ils ont impulsé l’énergie nécessaire pour démocratiser la pratique au-delà de leur entreprise.
Slack.fr, c’est l’histoire d’une bande d’amis, passionnés de slackline, qui ont créé cette entreprise en 2005, pour vivre (de) leur passion. Alors que personne n’avait entendu parler de sangle molle, que les équilibristes performaient sous chapiteaux de cirques.
Damien Mercier décida de pousser le slackline vers les projecteurs en créant la marque Slack.fr et le site www.slack.fr, ainsi que la boutique en ligne de slackline.

Parti de rien, inspiré par des funambules d’une nouvelle sorte, croisés aux Etats Unis, Damien entraîna amis et nouveaux venus dans l’aventure. Charles Giraud, présent depuis les balbutiements, fut le pilier de cette entreprise.

La team Slack.fr : une équipe de passionnés

équipe slack.fr

Mue par une dynamique propre, la famille Slack s’est agrandie au fil des saisons. Projet après projet, de nouveaux talents se sont révélés. Ces rencontres et ces expériences ont permis de faire évoluer le matériel tout en soutenant l’évolution du slackline.
C’est avec Jon Ritson que Damien ouvre la première highline française au Parmelan en 2007. Michi Aschaber, Julien Millot et Fabrice Wittner sont présents à Kjerag pour le record du monde de highline en 2009. Julien et Fabrice finiront par rejoindre la famille Slack.fr.
Quentin Rebillard prend part à l’aventure en 2012 pour s’occuper des livraisons et de la relation client.
Thibaut Zwolinski, dernier arrivé, rejoindra la bande un peu plus tard (2013). A 5, ils font tourner slack.fr en s’occupant du développement, la production, la distribution, la vente en ligne, la préparation de commande, le graphisme et le design de matériel de slackline – jusqu’en avril 2019 –

Tout au long de l’histoire de l’entreprise, ils ont toujours soutenu et encouragé celles et ceux qui œuvrent à faire évoluer le slackline. L’engouement de la slackline en France a bien évidemment fait naitre de nombreux concurrents sur ce marché, (dont une certaine enseigne de sport tout public française qu’il est très difficile de concurrencer). Malheureusement, cette concurrence nouvelle aura eu raison de slack.fr, qui devra fermer ses portes en 2019.

Slack.fr - fermeture

Easy Slackline, le début d’une nouvelle histoire

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Thibaut ZWOLINSKI, qu’on appelait les jambes de l’équipe (car présents sur tous les événements de slackline de France et d’ailleurs) ne voulait pas voir périr ce si beau projet, et décida de reprendre le flambeau et créa EASY SLACKLINE. Née des cendres de slack.fr, la nouvelle marque se concentre principalement sur la pratique loisirs, avec des kits et du matériel permettant de tendre des slacklines de 15 à 50m. Il réduit alors la gamme pour la rendre plus compréhensible et abordable aux non-initiés et aux débutants.
Le tout en essayant de produire un maximum en France et dans l’atelier de Saint Jorioz (à côté d’Annecy – Haute Savoie).

Si vous avez connu Slack.fr et que vous voyez des similitudes / une continuité entre les 2 marques, c’est normal car c’est bien le but !

Au-delà de ses produits, Thibaut fait la promotion de la slackline à travers des projets événementiels de spectacle en hauteur/aériens (plus d’infos sur prestations événementielles et Connexion Outdoor).

Slack.fr – it’s all about balance (tout est une question d’équilibre). Ce slogan résume bien ce qu’est aujourd’hui la slackline, un milieu en constante évolution qui trouve son équilibre au fur et à mesure.

Thibaut Zwolinski - easy slackline - fondateur

Sources :