Comment débuter en slackline ?

Accueil » Pratiquer la slackline : le guide » Comment débuter en slackline ?

La slackline est un sport qui parait technique et très difficile à pratiquer. Pourtant, avec un tout petit peu d’entrainement, débuter en slackline est accessible à tout le monde, les petits comme les grands. Voici quelques conseils pour réussir à coup sûre la traversée de votre première slackline !

Sommaire

1. Installer une slackline quand on est débutant

A quelle hauteur installer la slackline pour un débutant ?

Sur quelle longueur installer la slackline pour un débutant ?

A quelle tension tendre la slackline pour un débutant ?

Quel matériel de slackline pour un débutant ?

Large ou fine ?

Slackline large

Slackline fine

Cliquet ou Primitiv ?

Cliquet

Primitiv

Quelle longueur ?

Protections d’arbre

choisir la bonne longueur

Protéger les arbres et le matériel

2. Mes premiers pas pour débuter en slackline

Positionner ses pieds sur la slackline

Les pieds doivent se trouver dans le sens de la slackline. Le but est de garder les épaules perpendiculaires à la slackline. C’est impossible à faire si vos pieds sont de travers.

Et surtout, ne regardez pas vos pieds ! Levez les yeux et regardez l’arbre devant vous, cela donne un repère visuel dans l’axe de la slackline. Grâce à ces 2 conseils, vous serez bien droit et bien positionné pour mieux vous stabiliser.

A pieds nus ?

pied nu slackline

Essayez à pieds nus et en chaussures et vous verrez ce que vous préférez ! C’est une question de feeling. Ce n’est pas plus dur ou facile avec des chaussures.

En chaussures, choisissez-en avec semelles fines pour tout de même sentir la slackline sous le pied, plates, sans talon et sans crampon.

A pieds nus, ne crochetez pas la slackline avec vos orteils au risque de vous couper lors d’une chute. Posez bien le pied à plat, dans l’axe de la slackline. Sinon, pas d’autres conseils particuliers à part de faire attention que le sol soit bien moelleux, sans cailloux ou racines pour vos petits petons.

 

 

« Les bras en l’air »

Waterline - funambule - slackline

Il est important de garder les bras en l’air pour faire balancier. Pour les enfants, on leur dira de “faire l’avion”. Pour comprendre ce phénomène lié à ce qu’on appelle l’inertie, on vous invite à regarder la vidéo de “C’est pas sorcier !” qui explique de manière très claire ce phénomène.

Prenez votre temps

pied slackline - sangle - easy slackline

Comme le disait un célèbre poète, “rien ne sert de courir, il faut partir à point”. A vouloir aller trop vite, c’est la chute assurée.

Cependant, il est important de ne pas rester statique et de toujours avancer (mais doucement). S’immobiliser rend la gestion de l’équilibre plus difficile au départ alors que le mouvement nous aide à nous stabiliser. Comme en vélo !

Restez bien droit

Rester droit - slackline

Il est important de rester bien droit, pour ne pas être déséquilibré vers l’avant. C’est dans ces moments que les risques de chutes sont les plus importants. Gardez le menton bien haut, le dos droit, les jambes légèrement fléchies, serrez les fesses et bombez le torse pour ouvrir la poitrine : ayez l’air fier !

Ce sont les fesses et les hanches qui dirigent principalement l’équilibre sur une slackline, les bras eux sont là pour compenser et se positionneront naturellement. Si je sens par exemple, que je pars vers la gauche, je donne un coup de hanche vers la droite pour me rééquilibrer et retrouver mon point d’équilibre.

Respirez

Respirer - slackline

En état de grande concentration, on a souvent tendance à oublier de respirer. C’est pourtant indispensable pour continuer à alimenter vos muscles en oxygène et aussi pour vous décontracter. Pensez juste à souffler, vous finirez par inspirer naturellement.

L’une des causes de tremblement sur une slackline, est souvent l’apnée 🙂
Vos muscles sont en manque d’oxygène, se crispent et donc vous vous mettez à trembler. 

Rencontrez la communauté slackline

La slackline possède une communauté très importante et active qui aime partager autour de ce sport. Il n’est pas rare de voir des slackliners se retrouver dans les parcs pour pratiquer ensemble. Pourquoi ne pas vous joindre à eux ?
C’est le meilleur moyen d’apprendre et progresser 🙂

Pour trouver des communautés de slackliners et des spots dans votre ville et autour de chez vous, il existe de nombreux sites webs, applications, pages facebook ou cartes interactives. Ou vous pouvez aussi tout simplement faire une recherche sur internet en tapant “votre ville + slackline”.
Vous trouverez d’autres outils pour trouver des slackliners dans le rubrique « où pratiquer la slackline ?« .

Cette carte interactive est un exemple de base de données qui regroupe de nombreuses communautés et lieux de pratique, partout dans le monde.

Ou pratiquer slackline

3. Malgré tous ces conseils, je n’y arrive toujours pas …

Pas de panique ! Il est bien trop tôt pour vous décourager. Voici quelques conseils en fonction des problèmes que vous pouvez rencontrer.

 

  • J’ai peur de la chute (par exemple si je suis en rééducation ou si j’ai une fragilité aux chevilles/genoux)
      • Tendez votre slackline le plus bas possible, mi-mollet, cela peut-être largement suffisant pour reprendre confiance
      • Tendez votre slackline sur très court. 4-5m maximum pour reprendre confiance dans vos aptitudes et sensations
      • Pensez à vous équiper d’un Pack Easy, le guide à installer au desssus de votre slackline. Il n’est pas fait que pour les enfants. Il s’avère très utile pour se mettre en confiance et tenter de marcher sur plus long / plus haut sans risquer de chuter
  • Ma slackline et/ou mes jambes tremblent trop
      • Ce n’est pas la slackline qui bouge mais bien vos jambes. Dans ce cas, c’est que la longueur de la slackline est trop importante pour votre niveau actuel, il vaut mieux tendre plus court.
      • N’oubliez pas bien respirer 🙂
  • Je suis bloqué après 3-4 pas, impossible d’aller plus loin
      • Essayez de tendre la slackline sur plus court, et ensuite vous augmenterez progressivement la longueur
      • Essayez de tendre proche plus proche du sol
      • Démarrez depuis le sol, sans vous tenir à l’arbre (pour ne pas se désaxer) ou à un ami (pour ne pas se pencher vers lui)
      • Prenez plus de repos entre 2 essais en vous dégourdissant les jambes. Cela vous aidera à vous décontracter
      • Concentrez vous sur le fait d’expirer plutôt que de trouver l’équilibre
      • Changer de sens sur la slackline, voir même changer carrément de lieu pour changer d’univers visuel. Cela aide parfois à trouver des repères plus adaptés à soi.